Immobilier et urbanisation durable en Europe : on fait le point

 Ancienneté du parc de logement

Année <1919 1919-1945 1946-1970 1971-1980 > 1980
Allemagne 2002 14,6 12,6 47,4 10,9 14,5
Autriche 2004 17,5 8,1 28,5 15,9 30,0
Belgique 2004 15,0 16,5 29,0 15,2 24,3
Chypre 2001 7,4 16,9 20,7 55,0
Danemark 2003 20,5 19,5 24,5 17,1 18,4
Espagne 2001 8,9 4,2 33,5 24,1 29,3
Estonie 2003 9,4 14,2 30,0 21,5 24,9
Finlande 2002 1,6 8,8 30,6 23,4 35,6
France 2002 19,9 13,3 18,0 26,0 22,8
Grèce 2001 3,1 7,2 31,8 24,5 33,4
Hongrie 2005 20,8 27,2 23,1 28,9
Irlande 2002 9,4 8 15,9 14,2 52,5
Italie 2001 14,2 9,9 36,8 18,8 20,3
Lettonie 2002 11,0 13,8 27,7 22,6 24,9
Lituanie 2002 6,2 23,3 33,1 17,6 19,8
Luxembourg 2004 14,3 16,5 26,7 14,6 27,9
Malte 2002 14,9 11,0 29,4 16,9 27,8
Pays Bas 2005 7,1 14,6 28,4 17,6 32,3
Pologne 2002 10,1 13,1 26,9 18,3 31,6
Portugal 2001 5,9 8,5 22,9 18,3 44,4
Rép. Tchèque 2005 10,5 14,2 25,4 21,8 28,1
Royaume Uni 2003 20,0 20,0 22,0 24,0 14,0
Slovaquie 2001 3,4 6,6 35,1 25,6 29,3
Slovénie 2004 15,1 7,8 27,7 23,2 26,2
Suède 2005 12,3 14,8 37,8 17,2 17,9
Bulgarie 2003 2,4 11,0 36,7 22,5 27,4

Source : statistiques sur le logement dans l’union européenne 2006 et rapports nationaux

Allemagne: £ 1919, 1919-1948, 1949-1978, 1979-1986 > 1986

Danemark: £ 1920, 1920-1949, 1950-1969, 1970-1979 ³ 1980

Espagne : < 1941, 1941-1960, 1961-1970, 1971-1980, > 1981

France: <1915, 1915-1948, 1949-1974, =1975-1981, après 1982

Hongrie :< 1944, 1945-1969,1970-1979, >1980

Italie : <1919, 1919-1945, 1946-1971, 1972-1981, >1981

Malte :<1920, 1921-1950, 1951-1976,1977-1985, ³ 1986

République Tchèque : < 1920,1920-1945

Royaume Uni : < 1918, 1919-1944, 1945-1964, 1965-1984 ³ 1984

 

Confort des logements

% des logements avec salle

de bains ou douche

% des logements avec

chauffage central

% des logements

Ensemble du parc

Surface moyenne des logements en m²

Nouveaux logements

ALLEMAGNE 98,0 90,8 89,7 113,9
AUTRICHE 98,3 90,0 93,9 101,0
BELGIQUE 96,0 73,0 81,3 105,0
CHYPRE 99,0 27,3 197,6
DANEMARK 95,0 98,2 113,1 107,0
ESPAGNE 99,0 42,0 90,0 100,6
ESTONIE 67,1 59,0 60,2 89,1
FINLANDE 99,0 92,3 77,0 90,2
FRANCE 98,0 91,0 89,6 111,0
GRECE 92,3 62,0 81,3 124,6
HONGRIE 87,2 52,9 75,0 94,1
IRLANDE 94,0 59,0 104,0 105,0
ITALIE 99,8 94,3 91,8 76,5
LETTONIE 67,3 65,2 55,4 92,1
LITUANIE 69,6 71,6 60,6 106,2
LUXEMBOURG 94,2 92,3 125,0 120,2
MALTE 100,0 3,3 106,4
PAYS BAS 100,0 90,0 98,6 115,5
POLOGNE 87,0 77,8 69,0 107,5
PORTUGAL 65,6 3,8 83,0 88,9
REP.TCHEQUE 95,5 81,7 76,3 100,7
ROYAUME UNI 99,0 94,0 86,9 82,7
SLOVAQUIE 92,8 74,3 56,1 131,7
SLOVENIE 92,3 79,1 75,6 100,6
SUEDE 100,0 100,0 91,5 94,0

Source : statistiques sur le logement en Union Européenne 2006

Comme le montre le tableau sur le confort des logements, dans la grande majorité des pays le confort est, à la lecture des critères mesurés habituellement, excellent. Pourtant, tous les pays qui ont porté attention très précisément aux conditions de logements font apparaître des logements considérés comme « indécents », « indignes » ou « inadéquats » c’est notamment le cas en Finlande, au Royaume Uni et en France. A cette approche sur les conditions de vie, s’ajoute également l’approche en matière de développement durable qui conduit à  prendre en compte les aspects techniques liés aux émissions de CO² et à la déperdition énergétique des logements, mais aussi les aspects sociaux liés à l’existence de quartiers où se concentre la pauvreté.

Evolutions techniques et Initiatives nouvelles en faveur du développement durable

La majorité des pays ont engagé des actions pour mettre en œuvre la directive sur l’efficacité énergétique des bâtiments, et le respect du protocole de Kyoto pour réduire les émissions de CO² et prévenir les changements climatiques. Un autre sujet apparaît notamment en Allemagne et en Suède, c’est celui relatifs aux systèmes de ventilation des logements, à installer dans des immeubles qui en sont dépourvus, afin à la fois d’améliore la qualité de l’air et en même temps de réduire la consommation d’énergie. Une approche spécifique sur la mise en place d’une réglementation résistant aux séismes se rencontre dans les pays soumis à ce risque et notamment à Chypre. Cette problématique conduit Chypre à encourager la recherche sur les structures.

En Allemagne, l’utilisation des énergies renouvelables est encouragée depuis de nombreuses années par différents programmes. La construction de bâtiment de qualité à coûts réduits correspond également à une initiative gouvernementale.

En Espagne, également, en Août 2005, un plan pour le développement les énergies renouvelables a été adopté avec l’objectif, en 2010, que 12,1% de la consommation énergétique soit couvert par des énergies renouvelables. Le comité qui avait préparé la conférence Habitat II a continué à travailler pour suivre l’avancement du programme Habitat et mettre en valeur les bonnes pratiques issues du pays et diffuser ces exemples.

En Finlande, le nouveau code de la construction entré en vigueur au printemps 2005 met en particulier l’accent sur l’accessibilité des bâtiments et des logements et rend obligatoire les ascenseurs pour les bâtiments de plus de trois étages.

Une démarche destinée à élever les standards d’entretien et de rénovation des bâtiments existant est engagée avec les professionnels : l’accent est mis sur une meilleure information, une diffusion des savoir-faire, l’amélioration des règles concernant la maintenance et la réhabilitation. Une nouvelle réglementation concernant les structures est à l’étude compte tenu des sérieux accidents qui ont eu lieu en 200-2004 (effondrement de toits).

En France, il a été progressivement instauré l’obligation d’annexer aux actes de vente de biens immobiliers un certain nombre de diagnostics, au regard de préoccupations liées à la sécurité et à la santé des occupants : situation au regard de l’amiante, des risques d’accessibilité au plomb, de l’état parasitaire relatif à la présence de termites, ) de l’état des risques naturels et technologiques, pour les locaux situés à l’intérieur des zones exposées à l’un ou l’un ou l’autre de ces risques et dans une commune dont la liste est arrêtée par le préfet de département. Une ordonnance interviendra sur ce sujet..

En Irlande, outre les préoccupations liées aux économies d’énergie et les mesures mises en place pour les favoriser, apparaissent des recommandations sur les formes et l’implantation du logement social dans le souci de réaliser de petits ensembles bien intégrés dans son environnement et favorisant la mixité sociale.

Au Luxembourg, un carnet de l’habitat impliquant un diagnostic à été introduit pour les logements construits de puis plus de quinze ans.

En Pologne, la loi sur la distribution d’eau et l’assainissement a été modifiée pour se mettre en conformité avec les directives de l’U E.

En République Tchèque, Un programme pilote est initié avec le soutien des Pays Bas sur la rénovation des immeubles collectifs de grande hauteur, un autre programme a déjà été évoqué, c’est le programme PANEL relatif à la rénovation des immeubles à panneaux préfabriqués. Un programme similaire existe en Hongrie.

En Slovaquie c’est l’exploitation de la biomasse qui est mise en avant dans la recherche d’énergies renouvelables articulée avec l’énergie solaire C’est également le cas en Slovénie où l’utilisation d’énergie renouvelable est encouragée par l’octroi de prêts à taux favorables.

Politiques liées à la Santé dans le bâtiment

Comme il a été indiqué auparavant, des politiques d’éradication de l’habitat indigne ou de l’habitat indécent sont développées avec vigueur au Royaume Uni et en France. Indépendamment de cette politique qui comporte une dimension de lutte contre l’insalubrité, on peut souligner des recherches spécifiques sur la qualité de l’air intérieur menées par la Finlande et la Suède et une réglementation spécifique sur ce sujet en Slovaquie. Une attention est portée au radon également en Suède, mais aussi en Finlande, en Irlande, au Luxembourg, en République Tchèque et en Slovaquie. Le bon usage de la ventilation pour lutter contre l’humidité et les moisissures a fait l’objet d’un guide en Allemagne, la Finlande intervient également dans ce domaine.

Dans les dix pays entrés récemment dans l’Union, des politiques sont également menées pour détecter et éliminer l’amiante et le plomb notamment dans l’eau potable.