Investir en SCPI : ce qu’il faut savoir en 2021

Être propriétaire et percevoir des loyers, tout le monde en rêve. C’est pour cela que l’investissement immobilier locatif a le vent en poupe. Mais il faut néanmoins peser les inconvénients ; dont celui de devoir tout gérer, y compris les problèmes avec les locataires. Autre condition, pouvoir demander un crédit pour acheter un bien ; ce que ne peuvent pas envisager bon nombre de français. 

S’agit-il d’une fatalité ? Non, car il existe une alternative séduisante en la SCPI. La donne a-t-elle changé, en ce début d’année ? Découvrez ici notre avis sur le fait d’investir en SCPI en 2021

 

Qu’est-ce que la SCPI ? 

La Société Civile de Placement Immobilier permet d’acheter une ou plusieurs parts de biens immobiliers qui sont mis à la location auprès d’entreprises dans des secteurs variés. Les biens peuvent se situer en France, mais aussi dans certains pays d’Europe. 

En devenant de fait propriétaire ; même s’il ne s’agit que d’une infime part d’un ou de plusieurs immeubles ; la personne qui investit touche un loyer, au prorata de la somme qu’il a pu investir. 

En quoi la crise du Covid-19 peut avoir fait évoluer la situation en ce qui concerne les SCPI ?

La crise sanitaire et économique du Covid-19 peut faire hésiter les investisseurs. Pourtant, tous les indicateurs montrent que le secteur immobilier est celui qui a été le moins impacté. 

Pourtant, afin de limiter les risques, il est préférable pour l’instant, tout au moins de limiter les investissements sur certains biens immobiliers comme les résidences étudiantes. 

En effet, si d’autres épisodes de confinement venaient à être décidés par le Gouvernement, on assisterait à une vacance des biens. 

Par contre, comme malheureusement les personnes les plus touchées par le virus sont les personnes âgées, nous allons assister du fait des décès, à un véritable turn-over des places en EHPA et en EHPAD, sachant que certains établissements fonctionnent sur liste d’attente. 

D’autres secteurs comme le domaine de la santé ; c’est évident ; mais aussi la logistique ont continué à fonctionner même au plus fort de la crise. La demande est forte dans ces deux domaines, pour les biens immobiliers de qualité à louer. 

Investir en SCPI : les différentes possibilités d’investissement

  • Par le biais d’un contrat d’assurance-vie : cela permet de diversifier les placements. Pourtant, si vous avez trouvé une SCPI de qualité et qu’elle ne figure pas sur la liste de l’assureur, vous ne pourrez pas en profiter. Il faut donc étudier cela en amont. 
  • Souscrire un prêt bancaire pour acheter plus de parts : cela peut être un montage financier intéressant ; vu que les taux d’intérêts sont historiquement bas et que le rendement en SCPI est toujours nettement supérieur. Il faut bien entendu que la situation financière s’y prête. 
  • Acheter les parts au comptant : quand on a un peu d’épargne et que l’on veut faire un placement judicieux, sans faire de prêt, l’achat au comptant est intéressant à plus d’un titre. 
  • Investir en démembrement : pour faire la part des choses entre la propriété et la jouissance du bien. Cela permet de ne pas payer d’impôts. Il peut pourtant être indiqué de se faire aider par un expert-comptable ou un professionnel de la finance. 

 

Quels sont les avantages à investir en SCPI en 2021? 

Les points forts de la SCPI sont nombreux et c’est pour cette raison que les particuliers qui connaissent ce dispositif en sont pleinement satisfaits. 

L’investissement dans la pierre : une valeur refuge par excellence :

Banque et actions. Des termes qui font de plus en plus peur, surtout dans ce contexte économique plus qu’incertain. De tous temps, la pierre est une valeur refuge et les investisseurs s’en félicitent toujours. C’est un investissement qui n’est pas dématérialisé, mais bien tangible. C’est donc pleinement le cas quand on achète des parts d’immeubles mis à la location. 

Le rendement possible des SCPI

Pendant la crise, les personnes dont la situation financière le permettait ont massivement déposé de l’argent sur leurs livrets d’épargne, comme l’indéboulonnable Livret A qui ne rapporte pourtant que 0.5%. 

Le rendement des SCPI varie en fonction de différents critères, mais il se situe en moyenne autour des 4%. Certaines ont un rendement allant jusqu’à 12%. En fonction de la somme initialement investie, ce sont des sommes régulières qui arrivent sur le compte en banque. 

La délégation de gestion du bien immobilier :

Etre propriétaire, sans devoir chercher les locataires, se charger de la maintenance et de l’entretien du bien : le rêve. 

C’est bien ce que propose une SCPI qui se charge de tout cela et plus encore. Elle collecte également les loyers pour en faire la redistribution entre les différents propriétaires. Tout cela, bien sûr, est suivi par des entités de contrôle. 

Investir selon ses moyens :

Contrairement à un bien immobilier classique pour lequel il est le plus souvent nécessaire de demander un prêt à la banque, chaque particulier investit selon ses possibilités. 

Certaines SCPI ont un ticket d’entrée plus élevé que d’autres (entre 100 et 1 000 euros pour une part). Cela est un vrai plus pour le particulier, sachant que bien entendu, plus la somme investie est importante, plus l’investissement devient rentable. 

Il est pourtant bon de noter que le prix de la part peut évoluer d’année en année. Cela prend en considération le marché immobilier, la qualité des biens mis en location et pour lesquels le loyer demandé sera plus élevé, bien entendu, mais aussi la renommée de la SCPI. 

La mutualisation des risques :

La vacance locative ou encore le défaut de paiement sont des possibilités, même en SCPI. 

Pourtant, comme le particulier n’achète que quelques parts dans un ensemble de biens ; ce qui est la même chose pour tous les investisseurs ; le risque se porte sur un ensemble de personnes ; ce qui le limite. 

On assiste également à un équilibrage de ces mêmes risques car la SCPI détient plusieurs biens. Le paiement des loyers des autres locataires, sur les autres immeubles va compenser le risque encouru, jusqu’à ce qu’un nouveau locataire soit trouvé sur le bien qui faisait défaut. Certaines SCPI sont connues (et cela contribue à leur très grand succès) pour trouver des parades, afin que ce genre de situation soit toujours très limitée dans le temps. 

Quels sont les inconvénients à l’investissement en SCPI ? 

Même si nous en avons parlé précédemment, chaque particulier ; et donc chaque investisseur qui voudrait s’initier à la SCPI ; doit comprendre que cela représente toujours une part de risque. 

Le plus grand étant que l’immeuble acheté ne trouve pas de locataire (vacance locative). Une étude approfondie des meilleures SCPI est le meilleur moyen de minimiser les risques. Les points forts à considérer pour les choisir sont :

  • Une présence dans ce domaine depuis plusieurs années (expérience). 
  • La sélection qui est faite dans le choix des locataires et les moyens mis en œuvre pour réduire le temps de vacance locative, au besoin,
  • La diversification des biens à acheter et leur localisation. 

Dans quelles SCPI faut-il investir en 2021 ?

Le choix d’une SCPI, comme nous l’avons vu, se fait en fonction de plusieurs critères. Pourtant, il faut en rajouter un qui est essentiel : le prix de la part. 

Même si une SCPI promet un rendement important, si la part est à 1 000 euros, avec obligation d’en acheter plusieurs, l’investisseur peut être déçu. 

Plusieurs SCPI tirent leur épingle du jeu depuis de nombreuses années et sont devenues leaders dans le domaine. 

Nous vous invitons à découvrir leur portrait et leurs caractéristiques dans notre guide complet des meilleures SCPI en 2021. Nous vous en donnons à titre d’exemple, quelques-unes, ci-après :

  • Eurion
  • Corum XL
  • Pierval Santé
  • Epargne Pierre
  • Eurovalys…

 

Dans quelle SCPI allez-vous investir en 2021, afin de devenir propriétaire, de toucher des loyers et diversifier votre patrimoine ? Nous espérons vous avoir donné toutes les clés pour le faire dans les meilleures conditions. 

Conseils à retenir avant d’investir en SCPI

À la recherche de rendement intéressant, les investisseurs sont assez nombreux à vouloir sécuriser leur épargne en misant sur l’immobilier. Les placements de vos actifs dans l’immobilier notamment dans le SCPI vous assureront un revenu supplémentaire constant sur le long terme. Mais avant de franchir le pas, voici les critères essentiels à considérer pour profiter au maximum de son investissement.

Évaluer l’immeuble en fonction de votre investissement ainsi que du rendement souhaité : un revenu trimestriel au sein d’une SCPI d’entreprise, une réduction d’impôts ou un complément de retraite via un SCPI d’habitation ;

Opter pour un SCPI d’envergure pour sécuriser vos placements et avoir une meilleure liquidité ;

Se référer aux indicateurs de performances en analysant le TDVM ou Taux de distribution sur valeur de marché. Si vous investissez en entreprise, ce chiffre vous permettra d’avoir un aperçu du revenu versé à chaque distribution.

Il est indispensable de mettre des fonds de côté pour assurer les éventuels bouleversements du marché. Bien que l’investissement immobilier soit reconnu pour subir moins de fluctuation, il n’en reste pas moins épargné. Dans ce cas, mieux vaut avoir recours au RAN ou report à nouveau. Il est en effet possible de constituer une réserve en épargnant une partie du revenu au lieu de tout distribuer mensuellement.

  • Mes articles

Bienvenue sur Libération de la Croissance, dédié à l’univers business, nos experts vous partagent leurs expériences, savoir dans leurs domaines d’expertises respectif.
Pour ma part, je m’occupe de la partie Finance & Économie, qui sont aujourd’hui mes deux activités principales.

×

Bienvenue sur Libération de la Croissance, dédié à l’univers business, nos experts vous partagent leurs expériences, savoir dans leurs domaines d’expertises respectif.
Pour ma part, je m’occupe de la partie Finance & Économie, qui sont aujourd’hui mes deux activités principales.