Loi Pinel : simulation de défiscalisation

Alors que la France a la réputation justifiée d’être le pays le plus taxé d’Europe, il est normal de chercher à réduire le montant de ses impôts. La loi Pinel pourrait être une solution à envisager. 

Qu’est-ce que la loi Pinel ?

La loi Pinel est un dispositif défiscalisant d’investissement locatif mis en place en 2015. Régulièrement, le Gouvernement annonce sa fin, mais cette fois encore, il a été prolongé et ce, jusqu’en 2024. 

Il s’agit pour une personne ou un ménage d’investir dans un bien neuf, bâti dans une des zones éligibles par le dispositif. S’il n’est plus possible d’acheter de maison, le propriétaire peut donc acheter un appartement, pour une valeur maximale de 300 000 euros. Ce bien sera mis en location auprès de foyers à revenus modestes, pour un loyer qui est plafonné. 

La durée de location reste au choix du propriétaire : 6, 9 ou 12 ans. A chaque palier, le propriétaire peut reprendre son bien et en avoir la jouissance. Cela suppose qu’il peut l’habiter, le mettre en location sans le dispositif défiscalisant, mais sans plafonnement de loyer ou continuer à bénéficier de la loi Pinel jusqu’au terme des 12 ans. 

Par exemple, une personne qui investirait le montant maximal (300 000 euros) pour un bien en location pendant 12 ans pourrait bénéficier d’une réduction d’impôt allant jusqu’à 63 000 euros. 

Cette loi connait un vrai succès auprès des français qui souhaitent investir dans la pierre ; une valeur refuge qui traverse toutes les crises économiques. 

Un tel projet suppose néanmoins une préparation méthodique. C’est notamment pour cela que l’utilisation d’un simulateur de Loi Pinel simplifie tout, pour tout savoir sur les bénéfices qu’il est possible d’en tirer. 

Pourquoi utiliser un simulateur pour le dispositif défiscalisant Loi Pinel ? 

 

Chaque année, le montant des loyers qu’il est possible de demander en fonction des zones, mais aussi le plafond de ressources de locataires ou encore l’élargissement ou la restriction des zones dites Pinel sont revus par le Gouvernement. 

Il est nécessaire de savoir à quelle réduction d’impôts il est possible de s’attendre. C’est pourquoi les contribuables intéressés se tournent vers un simulateur loi Pinel. 

Sans cesse mis à jour pour respecter tous les changements inhérents au dispositif, cet outil gratuit peut en quelques minutes, renseigner un propriétaire potentiel sur les avantages fiscaux, en fonction de ce qu’il peut investir. 

Un simulateur demandera dans un premier temps le code postal et donc la zone sur laquelle le propriétaire souhaite acheter un bien, ainsi que la superficie de cet appartement. 

Le montant qu’il peut investir dans un tel projet devra également être mentionné dans un des champs. Le simulateur se charge, par la suite de calculer le montant maximal de loyers qu’il est possible de demander (avec la revalorisation annuelle garantie par la loi) et le montant des charges locatives.

 Il faut ensuite préciser la durée pendant laquelle on pense mettre le bien en location, pour que l’outil calcule au mieux les avantages fiscaux possibles. 

Au-delà de l’avantage fiscal qui apparait, le futur propriétaire peut ensuite s’interroger sur la banque à aller démarcher pour solliciter un crédit. 

Dans un premier temps, l’utilisation d’un autre simulateur peut lui permettre d’acquérir la certitude que son projet d’investissement locatif ; au regard de ses ressources et de ses charges ; est viable et lui permet de démarcher les banques. 

Ces dernières sont souvent rassurées ; quand la situation financière est bonne ; de savoir que les loyers vont servir pour rembourser le montant des mensualités, le plus souvent. 

Le taux demandé pour le prêt joue un grand rôle pour que la loi Pinel représente un acte judicieux. 

Heureusement, des comparateurs en ligne permettent ; là encore ; de pouvoir trouver la banque qui présente le taux d’intérêt le plus bas du marché. 

  • Mes articles

Bienvenue sur Libération de la Croissance, dédié à l’univers business, nos experts vous partagent leurs expériences, savoir dans leurs domaines d’expertises respectif.
Pour ma part, je m’occupe de la partie Finance & Économie, qui sont aujourd’hui mes deux activités principales.

×

Bienvenue sur Libération de la Croissance, dédié à l’univers business, nos experts vous partagent leurs expériences, savoir dans leurs domaines d’expertises respectif.
Pour ma part, je m’occupe de la partie Finance & Économie, qui sont aujourd’hui mes deux activités principales.