Inflation : Attention si vous prévoyez des travaux, les prix des artisans flambent en France !

L’inflation touche tout le monde, y compris les artisans. Beaucoup d’entre eux ont dû augmenter leurs prix depuis 2022. La guerre avec l’Ukraine a provoqué une hausse des prix des matériaux et de l’énergie et des problèmes d’approvisionnement.

La Capeb, principale association patronale des artisans du bâtiment a commandé une étude auprès de 1 700 artisans. Elle a été transmise à la capitale. Elle montre que les prix des matériaux ont augmenté en moyenne de 18% entre janvier et avril.

Les estimations font état d’une augmentation moyenne de 5,4 %.

“La brutalité de cette augmentation a posé un défi à nos artisans. Elle est choquante”, a déclaré Jean-Christophe Repon, président de l’organisation patronale. De nombreux professionnels ont dû ajuster leurs devis à cause de cela. Celles-ci ont augmenté en moyenne de 5,4 % au premier trimestre 2022. C’est 11,5% de plus qu’au début de l’année 2021.

60% des entreprises interrogées ont déclaré avoir répercuté les hausses de prix sur les clients en avril 2022. Selon la Capeb, elles n’étaient que 45% à le faire en janvier dernier. Sans surprise, les artisans les plus touchés sont ceux qui dépendent le plus des matériaux, comme les électriciens et les menuisiers.

Ces professionnels doivent également faire face à la volatilité des prix de leurs matériaux. Christophe Repon explique qu’ils ont souvent des difficultés à estimer leurs coûts futurs. Attention, les estimations ne sont parfois valables que pour une semaine…

L’inflation française atteint un nouveau record de 5,8% en mai

L’inflation française a augmenté plus que prévu en mai pour atteindre un nouveau record, selon des données préliminaires harmonisées de l’UE publiées vendredi, mettant la pression sur le président Emmanuel Macron avant les élections législatives de ce mois-ci.

L’agence de statistiques INSEE a déclaré que les prix à la consommation avaient augmenté de 0,7 % en mai pour un taux d’inflation sur 12 mois de 5,8 %, contre 5,4 % en avril pour atteindre le taux le plus élevé depuis que la France a commencé à utiliser la méthodologie de l’Union européenne pour calculer les lectures au début des années 1990.

Un sondage Reuters auprès de huit économistes prévoyait en moyenne une hausse de l’inflation à 5,6 %.

La lutte contre l’inflation élevée est en tête de l’agenda politique de la France et le gouvernement Macron a promis une nouvelle série de mesures pour soutenir le pouvoir d’achat après les élections.

La France a jusqu’à présent réussi à maintenir l’inflation à un niveau inférieur à celui de tous les autres pays de l’UE à l’exception de Malte grâce à un ensemble de mesures de 25 milliards d’euros consistant en grande partie en un coûteux plafonnement des hausses de prix du gaz et de l’électricité.

L’INSEE a déclaré que l’inflation annuelle mesurée par l’indice national des prix à la consommation en France était passée de 4,8% en avril à 5,2% en mai, atteignant son plus haut niveau depuis septembre 1985. Les économistes interrogés par Reuters s’attendaient à 5,0% en moyenne en mai.

L’indice national est plus étroitement suivi en France, tandis que l’indice harmonisé de l’UE est utilisé à l’extérieur pour comparer les taux d’inflation entre les pays utilisant l’euro.

  • Mes articles

Bienvenue sur Libération de la Croissance, dédié à l’univers business, nos experts vous partagent leurs expériences, savoir dans leurs domaines d’expertises respectif.
Pour ma part, je m’occupe de la partie Finance & Économie, qui sont aujourd’hui mes deux activités principales.

×

Bienvenue sur Libération de la Croissance, dédié à l’univers business, nos experts vous partagent leurs expériences, savoir dans leurs domaines d’expertises respectif.
Pour ma part, je m’occupe de la partie Finance & Économie, qui sont aujourd’hui mes deux activités principales.